Moyobamba la suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Moyobamba la suite

Message  Admin le Jeu 21 Déc - 4:13

Les journées passent paisiblement dans cette campagne péruvienne , nous sommes entourés de la basse-cour importante de Carlos et tout les matins à 5h nous sommes réveillés par le chant des coqssssss. On s' habitue petit à petit , ce qui est le plus dur c'est lorsque la discothèque qui est située à 1km de là est ouverte . Elle l'est 4 nuits par semaines de 21h à 5h du matin , et c'est au rythme de musique péruvienne qu'il nous faut nous endormir , et souvent la musique est tellement forte que même avec les bouchons d'oreilles le sommeil est difficile à venir ou à rester.
Nous apprendrons qu'une procédure pour fermer cet établissement est cours depuis cinq ans , mais qu'elle a bien du mal à aboutir , alors la population n'a d'autre choix que de se renfermer chez eux .
Puis nous nous occuperons à soigner un chiot , bien mal en poing quand les enfants l'on récupéré, c'est une femelle de deux mois et demi  dont les propriétaires ne s'occupent pas , ils ont en fait deux chiots et un chaton . La femelle est faible , José l'emmène chez le vétérinaire qui diagnostic une parvovirose . Ses chances de s'en sortir sont de une sur dix. Le vétérinaire insiste bien sur le fait qu'un chiot s'en sort rarement de cette maladie. Il lui fait une injection d'antibiotique et d'anti-vomitif la consultation plus les deux injections nous coûte 20 soles (5.22euros)  on aimerait ces tarifs en France... Il lui prescrit un soluté de réhydratation 6.7soles (1.72 euros)  et pour une bonne dispensation nous récupérons la petite chienne et lui donnons à la seringue toute les heures le soluté. Elle passe bien les premières 24h , puis les 48,72…elle va de mieux en mieux , et jours après jours nous donnons des nouvelles à ses propriétaires qui n'en n'ont rien à faire..
Nous la nourrissons à base de viande et de croquette et elle aime ça. Nous lui avons fabriqué  un abris dehors avec des briques et des tôles. Elle y est bien. Jours après jours j'en profite pour la nettoyer de tout ses tiques et puces , elle a droit a un bain sûrement son premier, auquel les parasites ne résistes pas , je lui ai enlevé quand même une vingtaine de tiques des oreilles.
Après quelques jours nous nous rendons compte que l'autre chiot a disparu puis que le chaton s'est soi-disant fait écrasé , alors nous décidons de ne pas rendre la petite chienne à cette famille c'est une question de vie.Nous cherchons une autre solution ,un refuge existe à Moyobamba nous sommes surpris mais leur page facebook nous convainc que l'endroit est bien . Nous demandons à Carlos s'il peut nous louer sa moto trois roues (tuk-tuk) c'est une première pour José et la conduite s’avérera sportive voir risquée pour les passagers…





Lorsque nous arrivons au refuge nous sommes déçu , en fait c'est une maison dans laquelle sont renfermés des chiens , l'odeur à l'extérieur ne présent rien de bon , il ne semblerait pas que l'intérieur soit propre. Nous discutons avec les voisins et ils nous disent que c'est le pire endroit pour laisser un chien il vaut encore mieux qu'il soit dans la rue!! Nous repartons voir le vétérinaire qui nous tient le même discours.
Alors que faire de ce chiot ? Nous nous sentons responsable , nous l'avons sauvé on ne peut pas le laisser là voué à une mort certaine.
Nous demandons au villageois mais ils ont déjà tous des chiens. Alors José prend la décision il adopte officiellement Moyo ce sera son nom, cette belle petite chienne est ravi de faire partie de la famille et de devenir le numéro cinq de la famille .
Nous vous présentons Moyo , race Moyobamba , age 3 mois une pure race péruvienne…




En quelques jours Moyo est vaccinée , vermifugée , prête à partir en voyage au long cours , elle a intégré le camping-car où elle dort dans la soute puis petit à petit elle prend ses marques et invite sa mère et sa copine  a visiter son nouveau domicile . Nous sommes envahi de chiens , ils aimeraient tous venir avec nous mais..
La cause animal nous touche beaucoup dans tous les pays que nous avons visité .


Moyo et sa mère;


Nos pièces sont en cours d'acheminement par la poste française , le délai est tellement long que nous demandons une enquête auprès du service postal français et là on nous apprend que le colis n'a pas quitté la France et qu'il est perdu !!!!
Nous repassons commande et faisons livrer le colis par DHL , il arrive en 48h à Lima , et nous décidons donc d'aller le chercher directement en prenant nous même un avion en vol intérieur. Il faudra quand même 3 jours au service de dédouanement de DHL pour sortir le paquet de la douane péruvienne. Pour information tout colis d'une valeur  inférieur à 200 dollars n'est pas taxable.

Une fois la pièce en notre possession José la remonte rapidement , et là le problème subsiste , le moteur ne démarre toujours pas! Erreur de diagnostic du mécanicien…Nous avons attendu 6 semaines sans bouger pour rien.
José décide de refaire toutes les vérifications qu'avait fait le mécano électricien et là bingo , un fusible de la boite moteur est cassé et donc empêche le moteur de démarrer! Nous sommes quelque peu énervé!
Une fois le fusible changé le moteur démarre sans difficulté.
Nous allons voir le mécanicien , et lui expliquons comment nous avons pu redémarrer , il est gêné par la situation , la faute incombe à un électricien avec qui il travail. Nous lui expliquons que maintenant ce qu'on veut c'est une attestation de la prise en charge du véhicule , pour justifier notre retard et donc notre dépassement de visa. Son courrier est très bien fait il explique parfaitement ce qui s'est passé sauf que pour faire mieux devant les douaniers nous metterons en cause le capteur de pression de la pompe à gasoil.

Pot d'adieu avec Carlos et Sabina;



Baptiste et Laura avec les enfants de Carlos et Sabina, David et elser;


Les enfants ont fait beaucoup de connaissance avec les enfants du voisinage;



Le 10.12.2017 Le départ…enfin
Il est important maintenant de partir et de rejoindre rapidement la frontière car comme je l'ai déjà écrit nous sommes illégal depuis plus d'un mois. Nous sommes toujours accompagné de Jacques et Christine
les voyageurs français qui nous ont rejoint il y a maintenant un mois. Si nous nous étions en panne de véhicule eux étaient en panne de chauffeur , Jacques s'est effectivement cassé le poignet en chutant au bord d'une piscine d'un hôtel luxieux de Yurimagase. Ils sont venu nous rejoindre pour sa convalescence et j'ai profité de ce moment pour me remettre aux soins infirmiers en lui faisant régulièrement son pansement ainsi que les injections qu'il avait besoin. Jacques ne pouvant toujours pas conduire , nous nous sommes séparé José conduit  l'autre véhicule et moi le camping-car . José est ravi de conduire un vrai 4x4 et moi je suis ravi de conduire en papotant avec Christine.



Le 12.12.2017
Nous atteignons la frontière après 3 jours de route sinueuse de montagne et quelques 800km.
Notre infraction est tout de suite remarquée et malgré notre bonne raison , les douaniers se montrent intraitables . Amende pour moi pour dépassement de visa 35 euros les enfants ne sont pas sanctionnés puis 1100 euros pour le véhicule , face a ce montant je monte le tont et négocie et finalement nous payerons 10 % soit 100 euros pour le véhicule.
Les douaniers ne demandent pas à fouiller le véhicule alors Moyo n'est pas contrôlée et sort de son pays pour la première et dernière fois, l'aventure commence pour elle..
Le Pérou se termine après quatre mois et demi .

Nombre de Km;5664
Depuis notre arrivée en Amérique du sud 44329 kms, depuis le début de notre voyage 119637Kms.

Nous entrons en Equateur, alors suivez-nous!

Une dernière photo de l’Amazonie de Moyobamba.



Admin
Admin

Messages : 372
Date d'inscription : 24/06/2013

http://surlesroutesa5.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum