Le 28.04.2017.De Sao Francisco à Monte Claro.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le 28.04.2017.De Sao Francisco à Monte Claro.

Message  Admin le Mar 6 Juin - 3:08

La route que nous empruntons aujourd'hui est une voie très occupées par les camions. Ils sont très nombreux et très dangereux , ils conduisent n'importe comment , ils ne se préoccupent nullement du code de la route,ils ont inventé le leur. La route est faite de beaucoup  de  côtes et donc de beaucoup de descentes,les camions sont à 90 voir plus sur les descentes et à 40 dans les montées , autant dire qu'il faut bien les gérés. De plus par endroit la route est défoncées des ornières,des trous,des plus de bitumes du tout…et même une manifestation avec des pneus qui brûlent sur la route qui crée un embouteillage . A propos des manifestations ici c'est une habitude rare sont les jours ou il n'y en a pas . Souvent des fonctionnaires qui ont du mal à fonctionner,et ils sont nombreux les fonctionnaires au Brésil, ils fonctionnent par minimum 4 dont 4 qui regardent ou qui discutent et donc souvent un cinquième arrive pour faire un peu du travail demandé. Les balayeurs sont nombreux et pourtant le pays est sale de déchets sur terre , dans les ruisseaux . Je vais citer un voyageur dont nous suivons régulièrement les publications et je pense qu' il se reconnaîtra ;"il faut toujours prendre les photos à l'horizontal et jamais à la vertical",cela évite  de voir les poubelles au sol.

















Après une journée ou l'attention fût importante nous nous installons dans le petit village de Santa Cruz de Vitoria, où nous faisons connaissance de Manoël et de sa famille. Sa maman Maria tient le restaurant à côté duquel nous sommes stationné. Le soir Manoël nous propose de visiter son village , une place centrale avec beaucoup de monde ,il fait chaud les gens sont dehors. Il nous présente un ami(e) à lui ,d'emblé il nous dit voici Léonard qui maintenant s'appel Léona…Nous comprenons vite il faut avouer que Léona est très expressive.



Petit déjeuner le lendemain chez Maria







Le 01.05.2017.Jour de la fête du travail.
Nous décidons de fêter cela à la plage du village de Itacara . Nous y rencontrerons des français en camping-car Chantal,Kamel et leur deux garçons Tim et Félix et comme il est midi c'est au restaurant que nous allons tous , afin de faire plus ample connaissance. Ils sont de Marseille et sont sur la fin de leur voyage en Amérique du sud . Leur blog "Les daltons en voyage".



Nous passerons quelques jours ensemble , les enfants sont ravi de pouvoir jouer en parlant français.
Il faut avouer que question communication ce n'est pas évident ,nous avons appris un peu le portugais du Portugal avec la méthode "prêt à partir" de Berlitz mais ici le portugais brésilien est différent et encore plus différent selon la région traversée .  Une fois José est parti de son côté chercher de l'eau et moi du mien chercher du pain, en rentrant au camping-car on se regarde et on dit en même "mais ils comprennent rien…"Autant l'un que l'autre nous avions fait le même constat. Alors que nos phrases toutes faites fonctionnaient d'habitude très bien elles n'étaient pas comprise par les gens de ce village. Je vous rassure nous avons appliqué notre deuxième méthode celle du langage des mains et avons obtenu ce que nous voulions.

Itacaré






Le 10.05.2017 Aracaju.
Grande ville sur la côte atlantique, nous décidons de nous arrêter là  plusieurs jours afin de régler notre problème de roue. Depuis quelques jours la roue arrière droite de dégonfle sans pour autant trouver de crevaison. Par contre nous avons pu observer une fissure sur la jante.
Nous allons donc chez Fiat pour acheter une nouvelle jante , le vendeur ne comprend pas notre demande ,nous sommes donc reçu par Frédérico le chef d'atelier qui nous annonce minimum 3 semaines de délai si on veut commander. Finalement il nous fera réparer la jante dans son atelier par un de ses ouvriers,pour la modique somme de 0 réal. C'est la première fois qu'on sort d'un garage et que c'est gratuit.
Puis nous profiterons de la grande plage et du beau temps toujours présent ,les températures sont régulièrement au dessus de 30°avec un peu de vent ce qui permet aux enfants de sortir leurs cerfs- volants . Nous avons élu notre bivouac du soir à côté de la police touristique,pourtant cette ville nous apparaît plus sûre que d'autres que nous avons traversé avant comme Salvador de Bahia ou nous n'avons fait que passer. On nous avais prévenu avant et à plusieurs reprises que cette ville était dangereuse des gangs armés attaqueraient les automobilistes et quand on voit la ville on peut parfaitement l'imaginer. Salvador est une très grande ville avec 2.68 millions d'habitants et beaucoup de quartiers défavorisés. C'est quand même dans cette ville que nous avons trouvé nos batteries pour panneaux solaires. Nous n'aimons pas beaucoup les  mégalopoles mais nous sommes obligés parfois de nous en rapprocher car c'est là qu'on trouve les choses qui sortent de l'ordinaire et que les villages ou petites villes n'ont pas.









Notre lieu de bivouac entre un parc de jeux et la police touristique;


Le 12.05.2017 Macéo .
Nous arrivons en fin de journée et nous stationnons dans une zone résidentiel. Nous sommes là depuis à peine une heure que deux dames d'un certain âge viennent nous voir ,on ne les comprends pas bien mais des mots déjà entendu ailleurs nous font vite comprendre que le quartier n'est pas sûre elles nous demandent de fermer et porte et fenêtres et leur gestuelle et très compréhensible. Ces deux femmes d'environ 70ans sont inquiètes pour nous . Malgré les 30° à l'intérieur de notre maison roulante nous fermons tout , seul le ventilateur nous amène un peu de bien-être.
La nuit fût calme mais peu reposante car chaude.
Nous prenons de plus ne plus conscience de l'insécurité qui règne dans ce grand pays,c'est le deuxième pays après le Kazakhstan où l'on redouble de vigilance .Nous faisons toujours attention mais là  nous allons encore plus facilement voir la population locale pour discuter et leur demander leur avis.

Le lendemain nous allons dans un magasin à l'enseigne Française Leroy Merlin pour voir et comparer  les produits présentés .Nous y sommes à l'ouverture il y a peu de monde. Nous ferons quelques achats mais vu les prix très élevés sur un peu tout nous resterons raisonnables et prendrons l'essentiel pour installer nos batteries  solaires supplémentaires , nous passons effectivement de deux à quatre pour plus d'autonomie et de confort . Notre groupe électrogène refusant toujours de démarrer nous espérons pouvoir palier au problème d'électricité matinale  par cet ajout.
Puis nous partons sur la côte , nous voulons faire la pause déjeuner au bord de la mer ,mais c'est difficile d'y trouver un stationnement peu de parking et beaucoup de monde ,alors nous quittons la ville.
Nous allons à un belvédère situé sur une falaise avec vu sur l'océan . Pour nous y rendre nous passons par les champs de cane à sucre, c'est la principale culture dans la région.

Vue du Belvédère;






Cane à sucre;


Le 14.05.2017 Japaratinga.
Après un bref passage dans les terres ou la cane à sucre règne, nous sommes à nouveau au bord de l'océan bleu azur. Nous en profitons pour nous baigner dans une eau super chaude c'est très agréable, ici beaucoup de corail avec des poissons ,des étoiles de mer , des crabes que nous pouvons observer avec masques et tubas.


Culture de cane à sucre ;









Le 15.05.2017 Récife.
Nous trouvons un bivouac sympa dans cette ville grâce à l'application Ioverlander que nous consultons de temps en temps quand on sait où aller. Cette application fonctionne sur le principe de la réciprocité entre voyageur.  Chacun peut y noter son bivouac des informations sur des lieux à voir,etc.…
A Récife nous sommes au parc Dona Lindu dans le quartier de Boa Viagen ,ce lieux est sécurisé par des caméras de surveillance et par une présence policière irrégulière. Il fait chaud les enfants veulent aller se baigner , mais c'est très fortement déconseillé il y a des panneaux partout précisant le présence de requin possible sur le bord de l'océan. Nous ne tenterons donc pas un remake "des dents de la mer", les enfants iront au parc de jeu c'est classique mais c'est plus sûre.
Puis nous ferons connaissance de camping cariste brésilien, ils nous confirmerons la présence de requin dû soit disant à l'activité portuaire. Mais nous avons au fil des heures élaboré une autre raison. Une odeur très incommodante apparaît et disparaît régulièrement et c'est en nous promenant dans la ville   qu'on comprend . Cette grande ville n'est pas équipé de tout à l'égout,les rios qui la traverse servent de transport aux eaux grises des habitants, servent de collecteur de déchets type bouteilles ,sacs plastiques et tout autres choses qui flottent ou non. Donc avec la chaleur une odeur pestilentiel émane des rios et selon le vent , notre lieu de bivouac est "inondé" d'un festival de senteur. Ces rios vont directement à l'océan et peuvent donc aussi attirer les requins. Il y a le wifi au niveau du parc cet j'en profite pour réaliser mon devoir de bonne citoyenne française en clair je fais notre déclaration d'impôt ,puis je fais le blog.








Rio à Récife ou égout.



Le lendemain nous visiterons l'ancien quartier du port en cours de réhabilitation, nous pouvons y voir de belles demeures de type colonial. Notre GPS nous fera un mauvais tours et nous emmènera visiter  les favelas de la ville c'est beaucoup moins chic que les maisons des colons  et très peuplé. Nous observerons l'ingéniosité des habitants qui ont au niveau du mur d'enceinte du quartier un long et haut mur,chacun à selon ses besoins crée une porte en cassant juste le nécessaire pour accéder à son domicile. Cela nous a permis de voir la multitude de petites ruelles qu'il y a à l'intérieur.   Nous n'avons pas traîner l'endroit n'inspire pas à la flânerie.











Admin
Admin

Messages : 341
Date d'inscription : 24/06/2013

http://surlesroutesa5.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum