Le 05.04.2017 Passage de notre 39ème frontière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le 05.04.2017 Passage de notre 39ème frontière.

Message  Admin le Mar 2 Mai - 4:39

De Foz d'Iguazu à Mineiros.

C'est sous une pluie torrentiel que nous passons la frontière entre l'Argentine et le Brésil,les formalités sont simple mais un peu longue ,l'imprimante du douanier ne veut pas fonctionner et il finit par tout écrire à la main.

Nous devions aller voir les chutes d'Iguazu côté brésilien la vue est différente et donc intéressante,mais il pleut tellement que nous quittons la ville après avoir fait la démarche habituelle lorsqu'on arrive dans un nouveau pays c’est-à-dire trouver une banque pour un retrait d'argent locale .Nous apprenons que le retrait est limité à 120 euros par jour,nous ferons avec pas le choix,la carte Visa est très répandu donc nous pouvons payer les courses alimentaires et le carburant avec. La monnaie est le Réal. Pour 1 euros 3.30 Reais.
Ce qui m'impressionne tout de suite c'est la sécurité au niveau des banques , portique anti-métaux des gardes armés avec fusil à pompe…



La ville de Foz d'Iguazu est une grande ville , nous observerons beaucoup de système anti-intrusion au niveau des maisons ,fils électriques ou barbelés ,alarmes et bien sur chiens de gardes. D'ailleurs ici les chiens errants ont disparu nous n'en voyons aucun ,c'est le premier pays d'Amérique du sud ou nous n'en voyons pas.

Nous prenons la route en direction du Pantanal sud , c'est une  région restée "sauvage " ou beaucoup d'animaux y vivent. Situé au nord ouest du Brésil dans la région du Malto Grosso Sul.
Le paysage est vraiment Très différent de l'Argentine , ici la verdure à sa place beaucoup de culture; Maïs,soja, canne à sucre,coton. Ici le maïs est prioritaire, beaucoup de voiture roule à l'éthanol . Puis l'élevage bovin des centaines de têtes dans chaque champs , on voit entre autre beaucoup de Zébus.
La terre est rouge et les rivière le sont donc aussi.













Le 11.04.2017. Le Pantanal sud.
C'est à environ 100Km de Miranda que se trouve la piste du  Pantanal.
Nous passerons notre première nuit à côté de l'hôtel Santa Catarina.
Le lendemain matin de bonne heure je décide de partir observer la faune locale, j'entends beaucoup d'oiseaux.
Je prends mon appareil photo toujours prête à photographier les animaux qui se présente à moi. Je dis bien se présente à moi. Car ce matin là ,il m'est arrivé une mésaventure…
Alors que j'avançais tranquillement sur la piste ,un énorme oiseaux descend de son perchoir et viens à ma rencontre. Au début je ne comprends pas pourquoi un oiseau sauvage s'approche comme cela de moi. J'en profite bien sûr pour le prendre en photo, et plus je le photographie plus il s'approche . Je commence à ce moment là à me dire que je vais avoir un problème avec lui. Il me regarde avec un œil méchant il m'en veut c'est sûre, je n'ai fait que passer sur le chemin mais il n'a pas apprécié .Plus je recule plus il avance ,alors je tente le contraire j'avance sur lui mais il ne recule pas satané oiseau,que faire ?Si je pars en courrant c'est sûr il va me rattraper. Je lui lance un petit caillou mais il ne bouge pas alors je lui en lance plusieurs et il avance…Alors je ramasse des brindilles et tel Zorro avec son épée je repousse l'animal hargneux qui quand il en a eu marre de se prendre des coups sur la tête a fait demi tour. J'en vois déjà certain rigolé mais sacher que la vie de touriste n'est pas facile tout les jours. José ne me croyant pas est parti avec Baptiste armé tout les deux de bâtons à la rencontre de cet oiseau bizarre ,mais il était parti..

Le coupable c'est lui, recherché pour agression d'une femme sans défense.


Puis nous retrouvons Jacques et Christine arrivé une journée avant nous ,ils viennent nous voir pour nous annoncer leur départ, effectivement nous comprenons vite pourquoi. Des centaines voir au bout de dix minutes des milliers de moustiques voraces attaquent. Nous nous réfugions dans la camping-car. Nous discutons un peu puis partons chacun de notre côté.
Nous souhaitons continuer un peu la piste ,nous verrons un caïman ,un capibara , quelques oiseaux. Nos amis nous avais prévenu il a tellement plu sur la région que la faune est très dispersée et donc pas facile à voir, au bout de quelques heures  nous faisons demi-tour.
La région ici est très touristique les fermes locales se sont transformées en hôtel chic et tout au long de la piste on peut voir écrit éco lodges ,éco -hôtel, éco camping tout est sois disant écologique. Ils proposent tous les mêmes activités,promenade en bateau ,safari photo en camionnette diesel (pas très écolo..), balade à cheval et tout cela à un prix très touristique…
















Le 12.04.2017 Miranda.
Journée entretien du véhicule,au bord de la rivière. J'en profite pour faire connaissance avec les pêcheurs locaux qui taquinent les poissons très nombreux. Cela donne envie à Baptiste de sortir sa canne mais la patience lui manque et il rentrera bredouille.
Pendant ce temps José à démonté le groupe électrogène  qui en ce moment ne veut plus démarrer. Il trouve des fusibles de grillés. Mais après essai il ne fonctionne toujours pas. Dommage il faut encore chercher d’où peut venir la panne. Le groupe nous serre à charger nos batteries du côté camping-car ,car effectivement malgré nos deux batteries nous manquons tous les matins d'électricité. Ici les nuits sont longues de 18h30 à 8 h du matin,donc nous ne chargeons pas par l'intermédiaires des panneaux solaires pendant tout ce temps et si le soleil est caché par des nuages ou s'il pleut dans la journée nous ne chargeons pas.  Le problème n'est toujours pas résolu,il nous faut encore chercher une solution.

Le 15.04.2017. Parc naturel Das Emas:
Cette réserve naturelle est sur notre route ,nous allons en direction de la capitale administrative du pays Brasilia pour y  refaire nos passeports. Nous faisons une pause là pour le week-end de Pâques .Nous sommes censé pouvoir observé une faune très nombreuse.
Nous nous installons au camping du parc nous sommes les seuls, mais le soir venu un organisateur de safari photo viens nous proposer une safari de nuit ,il nous propose d'accompagner ses trois clients qu'il a avec lui. Comme il est tard nous le suivons avec notre camping car , nous avons des doutes sur le bien fondé de ce genre de safari, nous sommes convaincu que d' éclairer les animaux dans leur sommeil n'est pas bon. Mais nous suivons car le retour au camping est prévu le lendemain de jour. Nous ferons 45Km et verrons un renard ,une chouette .Nous dormirons à l'autre extrémité du parc. Au levé du jour nous serons réveillé par les Perroquets , de jolis Aras bleu et jaune.
Sur le chemin retour la faune n'est pas nombreuse comme c'est férié on est dimanche de pâques   ils sont peut-être tous en repos. Nous verrons une biche de loin et deux Nandous appelé ici Ema.
Nous nous installons au camping et faisons connaissance avec les gardiens Dalva et Celmo très sympathique la communication n'est pas évidente ils ne parlent que portugais et pour l'instant on ne comprend pas tout. Cela ne m'empêche pas d'aller au jardin avec Dalva ,elle me montre toute ses plantations , si je comprends bien les journée dans le parc sont longues. Le soir venu nous verrons un Tapir, je vous met une photo je suis désolé elle n'est pas très nette mais l'animal ne m'avais pas prévenu de son arrivée et il est reparti aussi rapidement.

Le Tapir


Les gardiens


Les trois touristes
[
/center]

Nous verrons quand même quelques specimens à l'entrée du parc;













Des Termitières;





Le 17.04.2017.Mineiros.
Nous faisons une pause corvée course, carburant,dans cette ville situé à 60 km du parc . Pour le bivouac du soir nous choisissons de nous garer à côté d'un parc résidentiel avec gardien de nuit. C'est à 22 h que
Cleniteir une charmante dame vient nous avertir qu'il ne faut pas dormir dans la rue que le coin n'est pas sur,elle nous propose de nous déplacer sur le parking surveillé par les gardiens. Dans cette situation nous acceptons toujours l'aide des personnes qui viennent nous voir.
Cleniteir parle très bien anglais nous pouvons ainsi communiquer facilement et malgré l'heure tardive et sous l'œil d'un des gardiens qui accompagne cette plaisante dame nous discuterons . Elle nous explique qu'elle est la chef du condominium(parc résidentiel) c'est elle qui dirige l'administration de la co-propriété. Elle a 68 ans et est hyper dynamique.

Le 18.04.2017.
Dès le petit matin à 7h nous faisons la connaissance de Sabrina la belle fille de Cleiniteir elle nous informe qu'elle travaille elle aussi pour la résidence. Elle nous propose de visiter le parc résidentiel, il est composé de charmantes et belles demeures de style moderne. Un beau lac au centre et plein d'animaux en total liberté. Nous verrons des Emas(Nandous), coatis ,canards,oies et autres oiseaux. L'intérieur de la résidence inspire une grande sérinité .Finalement nous passerons la journée avec Sabrina, nous ferons connaissance de son mari Clénio il est avocat et de leur fille de 18 mois Louise.











Petit clin d'oeil a Clénio nous avons trouvé cette statue réprésentant la justice très explicite...



Admin
Admin

Messages : 341
Date d'inscription : 24/06/2013

http://surlesroutesa5.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum