Le 09.10.2016 Argentine...30ème frontière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le 09.10.2016 Argentine...30ème frontière.

Message  Admin le Dim 9 Oct - 22:56

Nous entrons en Argentine le 20.09.2016 après de simples formalités douanières le véhicule est autorisé pour 8 mois et nous pour 3 mois,cela va nous permettre d'entrée et sortir sans refaire toutes les formalités à chaque fois.
Après quelques kilomètres nous arrivons à Gualeguaychu  ou nous passerons notre première nuit au calme à coté d'un  parc de jeu ou Baptiste et Laura se sont amusé avec les enfants Argentins , la langue ne semble pas un problème.
Le lendemain nous chercherons comme à chaque fois que nous arrivons dans un nouveau pays de l'argent ,les distributeurs sont nombreux ,le retrait est limité à 2000 pesos( 121 euros)
soit 1 euros pour 16.50 pesos,et la banque argentine prend des frais fixe de 92 pesos (5.50e) par retrait..

Puis nous filons vers Zarate grande ville ou se trouve le port marchand de Buenos Aires.
Nous y arrivons tard le soir , nous trouvons à nous stationner sur le bord d'un chemin sans issu proche de petites maisons. Alors que la soirée est bien avancée (on se regarde un bon film à la télévision) nous apercevons par le pare brise des gyrophares bleu. Devinez qui viens nous rendre visite. La police . Nos voisins d'un soir nous ont dénoncé , et la police nous demande de les suivre au poste car nous n'avons pas le droit de stationner sur le bord d'un chemin. José à bien essayé de jouer de son charme sur les deux policières mais cela n'a pas fonctionné. Elles nous disent au poste d'essence certes, mais au poste quand même avec les gros camions argentins. Effectivement les stations essences sont pourvue de très grand parking soit disant sécurisé et nous y serons donc mieux .Nous y avons bien dormi une fois que l'alarme d'un véhicule se soit enfin arrêtée.


Après un rapide passage à Buenos Aires nous partons pour la Patagonie c'est à dire le sud de l'Argentine, nous découvrons la faune locale et c'est super..

Le 27.06.2016 Péninsule VALDES
Ce lieu est connu dans le monde entier et classé aux monuments immatériels de L'UNESCO. Une population de baleines franches australes utilise ses eaux protégées pour s'accoupler et mettre bas et,chaque année plus de 1500 baleines visitent la péninsule.

La péninsule Valdès avec ses baleines franches australe;






Nous y étions seul ou presque..




Notre route en gravier mais ce n'est pas toujours le cas(souvent de l'asphalte);



Le 29.09.2016 Punta NYMPHAS
C'est l'autre extrémité de la péninsule Valdès, nous allons y découvrir une colonie d'une vingtaine d'éléphants de mer. Ce lieu est isolé il faut parcourir 80 km de piste pour y arriver. Mais quel plaisir les pachydermes sont là sur la plage et personne autour. Pour accéder à la plage il faut descendre une falaise un peu difficile mais cela vaut le coup .Nous sommes à 3 m  des animaux,ils ne sont pas agressif mais savent nous faire comprendre quand on dérange. Nous les observons assis à quelques pas d'eux. C'est simple leur occupation principale est de fermer les yeux et d'attendre que la temps passe sous un soleil radieux mais pas chaud.    
Par contre le mâle dominant a plus de préoccupation car d'autres mâles plus jeune veulent lui voler ses femelles. Un mâle peut avoir entre 12 et 15 femelles. Les femelles que nous avons observé avaient chacune un petit avec elle.
Nous avons passé la nuit sur la falaise,et  nous avons de la pluie toute la nuit et le lendemain la pluie ne cessant pas nous décidons de quitter ce lieux car nous ne pouvons rien faire. La piste pour le retour fût très difficile , la terre c'étant transformé en boue le camping car glisse de droite de gauche. Nous avons roulé doucement puis après une trentaine de km le temps s'est amélioré et la piste aussi.

Vue de la falaise;

Vue de près;



Plus loin sur sur notre route;



Soirée vacance sur la plage pour les enfants(encore une...);




Le 04.10.2016 Plage d'ESCONDILA
Après notre mésaventure de la piste de Punta Nymphas nous décidons de repartir pour un lieu isolé à la rencontre d'autres éléphants de mer. Nous sommes ravi  à notre arrivée nous voyons 3 colonies de pachydermes. Les enfants sont heureux de pouvoir les observer sur la plage facile d'accès pour eux, ils vont et viennent à leur guise comptent et recomptent les animaux, essaient de comprendre ce qui pourrait motivé ces éléphants a se bouger, deux jours d'observations après ils font la conclusion que manger est leur seule raison de quitter la plage.

Visite aux éléphants de mer,les enfants ont adorés,nous étions à 3 mètres d'eux;



Baptiste s'est fait un ami..



José ne s'est pas fait un ami;



Un mâle peut faire jusqu'à 2000 Kg



Les mamans ont mis bas il n'y a pas très longtemps et défendent leur progéniture;





Comme vous l'avez compris nous avons beaucoup aimé ces moments de communions avec ces animaux marins;



D'autres animaux moins impressionnant photographié par José;





Le 08.10.2016 CAMARONE (Dos Bahia)
Petit port de port de pêche , ou nous trouvons de quoi nous ravitailler avant de partir pour de nouvelles découvertes cette fois nous allons voir des pingouins de Magellan . Une réserve naturelle a Cabo dos Bahia possède une colonie de trois milles individus. La piste y menant est en bon état et passe devant la maison de Florent Pagny .
Sur notre route nous croisons des Guanacos (cousin du Lama) , des Nandous (cousins des autruches),des Tatous,des Marais(lièvre de Patagonie),la faune y est très importante.
A notre arrivée aux pingouins nous sommes surpris par le bruit qui règne dans cet endroit .La superficie ou nichent les pingouins est grande ,des passerelles ont été aménagées afin que les visiteurs ne dérangent pas les animaux. Nous sommes vraiment à côté  d'eux parfois juste
au-dessus car certains ont fait leur nid sous la passerelle. Le bruit ce sont les cris que font les pingouins pour s'appeler. Ces animaux vivent en couple la femelle part en mer chassé pendant que le mâle prépare le nid ,couve l'œuf et pousse des cris afin de guider l'autre qui revient de la mer. La distance de la mer au nid peut être jusqu’à 500 m.
Ce fût un beau cadeau d'anniversaire effectivement ce fût la première fois pour moi que je voyais des pingouins de Magellan.

Pingouin de Magellan;



Ils sont très nombreux,toujours en couple pour l'instant pas d’œuf à couver,juste de l'amour et encore de l'amour..









Guanaco (cousin du Lama) au milieu des pingouins...



Je ne prends pas en photo que les pingouins à chacun sa minute de gloire;



Nandous(cousin de l'autruche);



Les enfants sont heureux de leurs sciences naturelles;



La Patagonie de grandes étendues..



De la belle route;



et de beau paysage vert cela change de la pampa plutôt grise..



Le 10.10.2016 COMODORO
Après la pampa un séjour en ville s'impose il faut se ravitailler  en tout. Pour l'eau de la douche c'est à la station essence qu'on en trouve en même temps que le plein de gasoil. Pour les courses alimentaires il y a plusieurs grandes enseignes ;carrefour,walmart,Anonima (enseigne locale).Pour le pain présence de nombreuses boulangeries au pain plus ou moins cuit.  
Nous trouverons aussi une pizzeria italienne ou nous commanderons des Empanadas (petits pâtés au  fromage ou à la viande) et ou nous ferons connaissance de Rodrigo,un argentin ayant vécu en France. Nous irons chez lui  faire la connaissance de sa famille ,sa femme Carolina et ses beaux parents parlent parfaitement français.
Nous passerons une bonne soirée merci encore à eux de nous avoir accueilli chez eux .



Le lendemain matin nous partagerons notre premier Maté avec Carolina. Le Maté est une spécialité d'Amérique du sud, ce sont des herbes infusées ressemblant au thé. La tradition veut qu'il y ai un serveur(se) un contenant unique (carambole)et que l'on boive à la paille chacun son tour l'herbe infusée. C'est très convivial.
Au début le Maté est amer puis peu à peu devient moins fort.

Dégustation par Baptiste.



Rada Tilly (plage de comodoro)





Le 13.10.2016 Parc naturel protégé de JARAMILLO

Après 50 km de mauvaise piste (comme de la tôle ondulée) nous arrivons à la maison du parc on nous rencontrons un des ranger qui nous explique comment est fait le parc. Nous venons pour visiter une forêt pétrifiée,il faut comprendre des arbres transformés en pierre. Il y a 150 millions d'années un volcan fût en éruption et ses cendres ont recouvert la forêt de fort vent ont fait tombé les arbres et le processus éruption cendres c'est reproduit plusieurs fois .Les cendres très fines sont entrée dans les interstices du bois puis la pluie a fait pénétré les cendres profondément. Puis tout cela c'est retrouvé recouvert de sable et un beau jour tout est réapparu…(je vous passe les détails),c'est magnifique à voir. Les arbres étaient de gros et grand conifères. Les restes  que l'on peut voir sont impressionnant et superbe,admirable…
Nous avons été étonné de leur conservation , et ravi malgré le vent glacial qui nous poussait à nous réfugié au camping car.(les rafales de vent peuvent aller jusqu’à 100km/h).







Vue sur volcan;


Le 15.10.2016 PERTO DESEADO .
Petit port de pêche tranquille , ou le fleuve Deseado rejoint la l'océan atlantique sud. L'océan remonte jusqu’à 40 km à l'intérieur des terres .Nous avons pu visiter de jolies criques et canyons.

Phare de Cabo Blanco;
Pour rejoindre le phare il faut emprunter une piste de 80 km en " ripio "c’est-à-dire moitié gravillons moitié terre. Nous traverserons plusieurs estancia(ferme) et découvrirons avec stupeur une pratique que l'on pensait abandonner celle des chiens pendus aux entrée de ces estancias pendu pour avoir soit disant attaqué du bétail. Je ne vous mettrai pas de photo mais c'est par dizaines que nous avons pu compter ces pauvres animaux (uniquement en Argentine).

A notre arrivée au phare de Cabo Blanco nous ferons la connaissance de Mathias un des gardiens du phare ,il est content de voir des touristes car à par le phare il n'y a rien et le temps  
est long. Mathias est militaire a 24 ans et nous explique qu'il fait comme un service militaire volontaire mais obligatoire de 2 ans . Nous l'inviterons à manger avec nous afin de mieux comprendre les coutumes argentines.
Il nous fera visiter le phare et pour cela il nous faudra gravir 100 marches puis encore 50 pour être en haut du phare.
A la première halte nous pouvons observer en contre bas des lions de mer sur des rochers dans l'océan. Puis plus tard nous observerons des cormorans gris à pattes rouge,des cormorans noirs et blancs des cormorans gris enfin vous l'avez compris on a vu plein d 'oiseaux  de couleurs différentes. Même qu'un couple d'épervier nous attaquera , alors que nous faisions l'ascension d'une petite colline , ils protégeaient leur nid que ne n'avions même pas vu.

Mathias le gardien du phare;



Le phare




Visite du phare avec José et Renée des français en camping car comme nous,



Vue du phare;







Les lions de mer;








Dauphin de Commerson;


Les oiseaux;

Mouettes,


Eperviers,


Cormorans,




Cormorans gris à pattes rouge,


Tchao le phare,tchao Bénito le chien du phare,


Plus tard sur notre route un putois,









A bientôt ...N'hésiter pas à nous faire par de vos commentaires dans le coin des blabla..

Admin
Admin

Messages : 363
Date d'inscription : 24/06/2013

http://surlesroutesa5.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Le 23.10.2016 PUERTO SAN JULIAN.

Message  Admin le Ven 25 Nov - 19:56

Fernand MAGELLAN y a fait escale,ce grand navigateur qui a découvert le détroit auquel il donna son nom lors d'une expédition qui a durée 3 ans…
Nous avons pu visiter une réplique d'une caravelle de l'expédition.



Admin
Admin

Messages : 363
Date d'inscription : 24/06/2013

http://surlesroutesa5.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

LE 30.10.2016. RIO GALLEGOS

Message  Admin le Ven 25 Nov - 20:06

Ville sans intérêt ,ou nous ferons le plein de gaz avant de passer au Chili.
Laguna Azull;
Volcan situé juste avant la frontière,très beau site .

vue du haut;


Vue de l'intérieur;





Admin
Admin

Messages : 363
Date d'inscription : 24/06/2013

http://surlesroutesa5.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Le 01.11.2016 Frontière Argentine / Chili.

Message  Admin le Ven 25 Nov - 20:10

Pour continuer notre route en direction d'Ushuaia nous sommes obligés de passer par le Chili , pas d'autre route. Nous effectuons les formalités douanières comme d'habitude avec un contrôle sanitaire supplémentaire côté chilien,interdiction d'importer tout fruit ou légume cru, viande cru ou produit laitier. Puis nous continuons notre route vers Punta Arena au chili ou nous avons décidé de passer quelques jours.(Retrouver ce récit à l'item chili)

Le 09.11.2016 Passage de la frontière chili/argentine.
Deux cent kilomètres plus loin de nouveau passage de frontière mais cette fois du Chili vers l'argentine. Lorsque nous arrivons côté chilien nous sommes surpris par le nombre de personnes qui attendent pour faire les formalités .Que se passe t-il? Aucun douanier derrière les guichets,mais ou sont-ils? Y a-t-il eu une catastrophe qui aurait exterminée tout les douaniers ? Nous partons à la recherche d'informations , dbcegyskhhcjehdkj ,voilà les explications vous ne comprenez pas et bien nous non plus. Enfin comme par magie après seulement 10 minutes pour nous mais 1 heure pour certaine des personnes qui sont là les douaniers arrivent et en 25 minutes c'est réglé presque tout le monde a fait les formalités de sortie du pays . Nous comprendrons plus loin que fidèle a la réputation du pays les douaniers sont en grève , nous avions remarqué des horaires affichés sans comprendre pourquoi. Ils travaillent 2 heures puis sont en grève l'heure suivante .
Côté argentin pas de grève mais la foule s'est juste déplacé d'endroit. Les deux frontières sont éloignées de 10 Km . En principe les douaniers sont sympa dommage qu'ils ne parlent pas anglais cela faciliterait la communication. Lors du control du véhicule l'agent de la douane est surpris par mon aspirateur il me demande s'il est manuel! euh non il fonctionne sur batterie.
Puis commence a discuter avec Baptiste et Laura , ils répondent en espagnol avec les quelques mots qu'ils connaissent , puis je  pousse gentiment le douanier dehors car on aimerait continuer notre route.




Nous roulons jusqu’à Rio Grande environ 100 km après la frontière , nous pensions y faire notre étape pour la nuit ,mais la ville nous donne mauvaise impression alors nous continuons et prenons le chemin en gravier qui porte le nom de route F. Nous y trouverons un bivouac calme avec pour compagnie les guanacos et quelques vaches.
Le lendemain nous décidons de continuer le chemin qui fait une boucle qui revient sur la route 3. Les paysages sont beaux,collines montagnes,lacs se succèdent.










La faune locale est tranquille et vaque a ses occupations..
Nous surprendrons un renard entrain de manger un guanaco mort il y a peu de temps ,il posera pour la photo et se laissera filmer.







Puis nous verrons une réunion d'Ibis …



Dans l'après-midi nous retrouvons la route 3 en direction d'Ushuaia.
Après le lac Fagnano et son terrible vent froid,nous attaquons un col à  environ 300 m d'altitude et voila la neige qui s'invite ,le camping-car se comporte bien malgré l'asphalte glissante. Puis nous descendons vers Ushuaia toujours sous la neige et le vent. Notre première nuit nous la passerons en ville à coté d'un restaurant dont nous profiterons du wifi. La nuit fût bruyante…

Lac Fagnano;




La neige...



Le lendemain le temps s'est amélioré ,la neige a laissé place a un ciel nuageux et a quelques rayons de soleil. Nous découvrons une ville très touristique ,après avoir flâné dans les rues commerçantes nous décidons de nous éloigner afin de trouver un bivouac tranquille. C'est au bout d'un chemin sans issu que nous décidons de nous arrêter. Nous aurons la visite  de gauchos (homme à cheval qui garde les troupeaux) ils emmènent des vaches dans une prairie située un peu plus loin. Le chemin côtier par lequel ils passent est accessible par les randonneurs que nous sommes et c'est décidé demain nous ferons une marche.
Nous ne serons pas déçu le paysage est magnifique entre montagne ,mer et ruisseau.















Après une bonne marche nous allons au restaurant découvrir les spécialités à base de poisson.










Admin
Admin

Messages : 363
Date d'inscription : 24/06/2013

http://surlesroutesa5.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Le 13.11.2016 Route de la fin du monde…

Message  Admin le Ven 25 Nov - 21:13

Beaucoup de routes de fin du monde en terre de feu,celle-ci va à l'extrémité sud ouest du continent. Elle est en ripio en bon état , le paysage est agréable nous pourrons y voir beaucoup d'oiseaux dont le caracara un rapace qui vit beaucoup au sol, les oies de Caucen ,des canards.

Caracara;


Autre petit rapace;


Oies de Caucen;


Canards;



Nous passerons la nuit au bord du Rio Moat ou les enfants décide pour se réchauffer de faire un feu du camp,il ne fait que 5° dehors.



La fin de la route du bout du monde..


Puis nous retournerons sur Ushuaia ,





Ushuaia la ville;






Défilé de Gauchos dans la ville;


Vue sur Ushuaia;



Nous y rencontrerons  Jacques et Christine,




Puis Philippe et Dominique que nous avions déjà  eu l'occasion de voir en France avant notre départ.



Au revoir Ushuaia …




Nous partons pour le Chili alors suivez-nous...

Admin
Admin

Messages : 363
Date d'inscription : 24/06/2013

http://surlesroutesa5.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 09.10.2016 Argentine...30ème frontière.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum